Les armes du Kobudō : le fléau – nunchaku – mugé

Les armes du kobudō okinawaien L’art du nunchaku 『ヌンチャク術』– Le  » nunchaku  » ヌンチャク ou mūgé ムーゲー voire  « mungé ムンゲー » ou selon certaines écoles : « nuchiku ヌウチク  » (en kanji 漢字, se dit nunchaku mais la lecture littérale correcte est  →  双節棍  sosetsukon =  Deux  (double) 双 Lien 節 Bâton 棍.

0119_nunchaku

Fig. 0119- Différentes sortes de nunchaku.

L’origine du nuchaku ヌンチャク est, comme pour les autres armes du kobudō, mal définie dans le temps et l’espace. Deux objets distincts semblent revendiquer l’origine du nunchaku ヌンチャク : le premier est un fléau et le deuxième est un mors.

1) Le fléau agricole à deux branches → Karasao 唐棹→ Le fléau est un outil utilisé depuis l’antiquité pour le battage des céréales. C’est un outil agricole courant en Chine et au Japon. Le nom du fléau japonais démontre, avec l’emploi du caractère  » 唐 « une influence chinoise. Que le fléau soit Chinois ou Japonais, voire Occidental , il est quasiment identique : un battant relié à une perche. Le paysan tient la perche et bat les céréales à l’aide du battant en bois.  À noter que l’on trouve à Okinawa des petits fléaux agricoles ( 10 à 12 cm de long) à deux branches d’égale longueur ; le  « Fudōsu フドース »  (originaires d’Asie du Sud-Est?)

Fig.0697 – Fudōsu フドース  沖縄の民具 ・考古民俗叢書・上江洲均より。

Le fléau lasihikū 梢子棍, à deux 二節棍, parfois trois battants 三節棍

le fléau à 2,3,4 est une arme 多節棍 bien implantée dans la tradition martiale chinoise 中国の伝統的な武器 et où les pièces et parties plaquées et renforcées en fer sont nombreuses. Ces fléaux-là  ont été conçus dès l’origine comme arme de guerre .     Christian Faurillon karatehistorique.wordpress.com

0112_nunchaku     0555

Fig.0112 – Fléaux chinois (armes) et   Fig.0555  Fléaux longs d’Okinawa (Outils / kurumambō クルマンボウ) ↑

À savoir :

Lors de l’arrivée de la flotte d’invasion de l’archipel des Ryûkyû (clan de Satsuma 薩摩藩) une partie, des suppléants des forces royales, était armée avec ce qu’ils nomment des  » kurumambō クルマンボウ ↔ 麦叩 ↔ kururibō くるり棒  /(車棒) » ; des fléaux à long manche (↑ fig- 0112) mais Il arriva ce qu’il dû arriver; ils se firent massacrer par le feu roulant des mousquets japonais.   Source : légendes et traditions populaires de Nakijinson / Volume 2 /今帰仁村の民話・伝承 .

2) Le mors de cheval → mūgé ムーゲー (mungé ムンゲー) → 木製の轡 → pièce de harnachement du cheval 馬具の一種. Généralement , ils sont en fer ou en bronze mais pour ce qui concerne ceux de l’archipel des Ryūkyū ; ils sont en bois la raison en est toujours la même pour l’époque : le prix exorbitant dû au fait de la rareté des métaux ferreux (Voir le chapitre concernant le fer )

Selon la tradition; le mūgé ムーゲー (mungé ムンゲー) serait une invention attribuée soit aux nobles « Aji 按司 » soit à leurs palefreniers.

0111_ryukyu

Fig.0111- Palefrenier / conducteur de chevaux des Ryūkyū 馬方

Actuellement, rares sont les gravures nous montrant des équipages montés pourtant, à l’époque du royaume 琉球王国時代, l’équitation  » Ryūkyū keiba 琉球競馬 « était une occupations appréciée par les nobles. L’art du combat monté, était lui aussi 騎馬術 bien trop important pour être négligé. Il avait été importé comme les armes , du Japon大和. Après 1609 et l’occupation du clan japonais de Satsuma 薩摩藩 les nobles semblent avoir été beaucoup moins nombreux à pratiquer l’équitation à usage civil mais sans que nous en connaissions la raison exacte. Christian Faurillon karatehistorique.wordpress.com

0485

Fig.0485- Noble monté – Peinture de Yamada Shinzan 山田愼山.

0110_nuchaku

Fig.0110 – Au centre de l’image: le mūgé ムーゲー ou  « mungé ムンゲー »  mors de cheval en bois.

Fig.0642 – Deux exemplaires de « mūgé ムーゲー » voire   » mungé ムンゲー » Source : 恩納村博物館 / Onnason Museum Okinawa pref.

0606

Fig.0606 – Le mors de cheval en bois→ mūgé ムーゲー / mungé ムンゲー  → 木製の轡  encore en usage dans les années d’après guerre.

Le commerce des chevaux:

Dans les listes de marchandises exportées, les chevaux sont fréquemment cités. Et cela aussi bien dans les sources chinoises que ryūkyūïennes. “ En 1585, un convoi composé de deux grandes jonques fait route vers la Chine. La cargaison de la première jonque est constituée de soufre et celle de la deuxième de chevaux. À l’approche de l’île Pingtan 海壇島 (province chinoise du Fujian 福建 ) un violent coup de vent projette un des deux navires sur les récifs les hommes sont récupérés sains et saufs mais la cargaison de soufre est perdue. L’autre jonque ayant pu échapper au désastre sauve sa cargaison de chevaux.” Source :  『波高し!漂流琉球船』・比嘉朝進.

Les chevaux 琉球馬 élevés dans les les îles de l’archipel des Ryūkyū 琉球列島 , n’avaient rien d’exceptionnel comparés aux vifs petits chevaux des steppes de l’Asie centrale . Leur exportation par milliers de têtes avait une raison pratique . Ils servaient à transporter sur les chemins de l’immensité chinoise les blocs de soufre 硫黄 . Ainsi s’explique l’exportation simultanée des chevaux et du soufre décrite lors du naufrage et citée plus haut.  Christian Faurillon karatehistorique.wordpress.com

Une fois cette mission terminée, ils étaient affectés au transport des matériaux destinés à la construction et au renforcement de la grande muraille de Chine長城 . Après de long et loyaux services, ils devaient finir , sans aucun doute comme spécialité culinaire locale.

À l’époque du grand commerce maritime, l’élevage des chevaux 琉球馬 était florissant. Rien que pour l’année 1382, le royaume a exporté 983 chevaux à destination de la Chine. Source: Minjitsuroku / Ming-shi-lu 明実録.

0413

Fig.0413- Okinawa : cheval transportant des cannes à sucre.

Le mūgé ムーゲー (mungé ムンゲー) était une pièce d’ harnachement répandue dans le royaume. Il existait deux sortes de mors « mugé ムーゲー » (mungé ムンゲー) , un aux arêtes arrondies pour les chevaux calmes et un autre plus grossiers avec des arêtes non polies pour les chevaux nerveux. Ces mors, permettaient de limiter les effets de l’impulsivité des chevaux. Suite à un écart trop brusque, il surgissait alors, une douleur qui freinait les ardeurs de la bête.

0117_muge

Fig.0117- Mūgé ムーゲー  (mungé ムンゲー) mors de cheval.

Dans les temps reculés, les nuchaku ヌンチャク étaient relativement courts. Ils avaient une longueur allant de 23 → 7寸5分 à 30cm → 10寸. Cette petitesse, permettait de les dissimuler plus facilement dans les amples vêtements portés par les nobles.

Les espèces d’essence de bois employées pour la fabrication des battants 棍 :

•Chêne vert du japon  » Akagaji 赤樫 » Quercus acuta.

•Saule  » Yanagi 柳  » Salicaceae

•Castanopsis  » Shii 椎  »

0113_nunchaku

Fig.0113 – Battants 棍

Le lien 紐 est fabriqué à partir des matières suivantes :

1) racine du Kaitha アダンの木 / Pandanus fascicularis syn. Pandanus odoratissimus

2) fibre végétale 棕櫚縄 tirée du palmier chanvre “Jyuro シュロ 棕櫚” Trachycarpus.

3) poils de la crinière des chevaux

4) cheveux humains  Christian Faurillon karatehistorique.wordpress.com

Sources : 沖縄伝統古武道/ 中本政博 /1983.

0116_nunchaku

Fig.0116 – Nunchaku

Les katas de nunchaku ヌンチャクの型

Maezato no nunchaku 前里の ヌンチャク( 術) ou mêzato no nunchaku ( en ryūkyūïen )

Toūshi nitchyo nunchaku 東氏の二丁ヌンチャク (術)

Ces deux katas 型 traditionnels sont enseignés à Shuri 首里:

Autre kata :

Kubagawa double nunchaku 久場川二丁ヌンチャク. et le dernier pour le fléau à trois battants dit  » Sansetsukon 三節棍 ou Sanshikikun ( en ryūkyūien ) »  D’inspiration franchement chinoise. Christian Faurillon karatehistorique.wordpress.com

Source:  「空手道・古武道基本調査報告書」 沖縄県教育庁 文化課 1994.

———————————————-

À l’intention des visiteurs indélicats. 
Les articles de ce blog n’ont pas vocation à être la cible de pillages numériques intempestifs et de copié-collés sauvages.  
Vous pouvez bien évidement vous inspirer des contenus, vous y référer même, sans pour autant vous adonner aux pillages du travail exposé sur ces modestes pages.
———————————————-

_

retour

L’histoire du karaté Okinawaïen  沖縄空手の歴史 Christian Faurillon -フォーリヨン・クリスチャン ©2015

_

_

Publicités

Les commentaires ne sont pas autorisés

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :