archive

Archives de Tag: karaté d’Okinawa

Les armes du kobudō okinawaien — Le  » kanzashi  » 簪・ Aiguille à cheveux ( hommes et femmes) 簪 Kanzashi .

0585

Fig.0585-  Le  » kanzashi  » 簪 est originaire de Chine  中国古代簪子 / zān zǐ 簪子. Dont voilà plusieurs anciens exemplaires sortis de terre lors de fouilles archéologiques.

0616

Fig.0616-  Kanzashi 簪 chinois en bois 中国簪子

0617

Fig.0617-  Kanzashi 簪 chinois en métal  簪藏剑

 

 

Sai 釵et Kanzashi 簪: une similitude profonde :
Des déductions ont été faites à partir du caractère → kanji  » 釵 » qui actuellement sert à désigner le saï 釵 mais qui à l’origine signifierait  » épingle à cheveux  » → Kanzashi 簪. Les épingles à cheveux japonaises sont assez connues pour ne pas avoir besoin de les décrire ici. Par contre ce qui est moins connu, c’est le fait que, au temps du royaume des Ryūkyū, elles servaient à identifier l’appartenance sociale 身分表示 de la personne qui les portait. Toute une variété de ces bijoux ornait les coiffures de l’époque. La matière dont elle était constituée , Allait de l’or, de l’argent 金属製の簪 ・ジーファー reservée aux nobles à celle en bois べっ甲・木 ou en os de tortue de mer海亀骨pour les roturiers. Christian Faurillon karatehistorique.wordpress.com 

0170_aiguilles_a_cheveux
Fig.0170- Kanzashi簪 long長簪 et court 短簪.

La différence avec  » l’épingle à cheveux  » japonaise est le fait que les hommes du royaume des Ryūkyū, avaient , comme les femmes, coutume d’en orner leur coiffure . Les épingles à cheveux portées par les hommes 男用, se nomment : kanzashi 簪 . et celles portées par les femmes 女用 : Jiffa ジーファー  karatehistorique.wordpress.com 
0226_kanzashi_ryukyu
Fig.0226- Jiffa 銀ジーファー et Kanzashi en argent 銀簪  / Ryūkyū 琉球 .

0242_ryukyu_kansashi

Fig.0242- On aperçoit une partie d’un jiffa ジーファー et d’un kanzashi 簪 dans les coiffures respectives de la femme et de l’homme / Ryūkyū 琉球 .

Quand le butin dévalisé est énuméré dans les récits des abordages et des pillages des bateaux de commerce , Il est souvent question des  » épingle à cheveux簪  » dont les marins ou passagers de sexe masculin, se font dépouiller, en sus des vêtements portés. Comme quoi, les pirates raflaient absolument tous ce qui avait une valeur marchande. Source: 『波高し!漂流琉球船』 比嘉朝進  karatehistorique.wordpress.com 

0109_ryukyu
Fig. 0109- Épingles à cheveux “Kanzashi 簪” / Ryūkyū 琉球.

Le Kanzashi 簪, est-il une arme portative et de dissimulation ou un bijou ?
L’épingle à cheveux Kanzashi 簪 était, outre le fait d’être un bijou ornemental très prisée de la gent féminine japonaise et ryūkyūïenne, une arme de défense. Une femme pouvait s’en servir en dernier recours pour défendre son honneur. Dans des mains expertes le Kanzashi 簪pouvait devenir redoutable. De ce fait ou pour cette raison, un rapprochement volontaire a t-il été fait entre; d’un côté , le Saï 釵 et de l’autre côté, le Kanzashi 簪 ? Et basé sur leur relative accessibilité ? Ou bien s’agit là d’une confusion dialectique recherchée permettant ainsi une dissimilation de facto ? Et sous l’appellation d’un accessoire somme toute banal ?Christian Faurillon karatehistorique.wordpress.com 
La dissimulation au sens propre comme au figurée a largement été usitée par les Okinawaïens 琉球の人々 pendant toute la longue période de l’occupation du royaume par le clan japonais de Satsuma 薩摩藩.

0165_kanzashi
Fig.0165- Jiffa ryūkyūïen en argent 銀ジーファー Forme classique.

0179_kanzashi
Fig.0179- Jiffa ryūkyūïen en bois 木のジーファー.

 

———————————————-

À l’intention des visiteurs indélicats. 
Les articles de ce blog n’ont pas vocation à être la cible de pillages numériques intempestifs et de copié-collés sauvages.  
Vous pouvez bien évidement vous inspirer des contenus, vous y référer même, sans pour autant vous adonner aux pillages du travail exposé sur ces modestes pages.
———————————————-

_

retour

L’histoire du karaté Okinawaïen  沖縄空手の歴史 Christian Faurillon -フォーリヨン・クリスチャン ©2015

_

_

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :